Réunion avec le Professeur Ramon Galan

Ana Abril était également présente à cette réunion.

Ramon Galan est professeur au département d’automatique de l’université.

Il est diabétique (de type insulino-indépendant). Son avis sur le projet est dont extrêmement intéressant puisque le fruit d’un mélange entre son vécu en tant que patient et sa formation d’ingénieur. Il doit se faire environ 3 injections d’insuline par jour et plusieurs mesures de glycémie (par un glucomètre classique invasif).

Il confirme encore l’importance de développer un glucomètre non invasif et continu. Il apporte un argument supplémentaire concernant l’injection d’insuline. Celle-ci se fait en général 3 fois par jours. Si on pouvait mesurer facilement la glycémie toutes les heures au lieu de quelques fois par jours, on pourrait s’injecter l’insuline par voies orales ou par inhalation plutôt que par une piqure, hors la seringue coûte très cher.

En tant que patient, il a entendu parler de la GlucoWatch qui lui offrirait beaucoup de confort mais elle n’est pas encore précise actuellement (cf Etat de l’art). La glucowatch nécessite une surface assez grande (plus qu’une montre normale) et une glue pour faciliter la conduction. Le fonctionnement se base sur la mesure de la résistance qui change en fonction de la composition du sang et en particulier de la glycémie. L’appareil est for dépendant de la profondeur des vaisseaux sanguins.

L’analyse de la salive est selon lui une des voies possibles de développement d’un glucomètre non invasif.

Concernant les avis que j’ai reçus des médecins, il me conseille de faire preuve d’une certaine réserve. Ceux-ci font parfois des analyses purement statistiques et écartent rapidement des solutions qui seraient peut-être réalisables.

Il constate également personnellement des variations des symptômes selon les crises donc son opinion générale va dans le sens de celui des médecins. Il pense donc également qu’il sera difficile de créer un lien entre différentes variables extérieurs et la glycémie. Néanmoins, d’après son expérience d’ingénieur et de chercheur, l’étude clinique doit être réalisée pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Il m’a donné les coordonnées de son médecin spécialiste et me conseille également de contacter l’Hôpital pour Enfants Jesus de Madrid qui possède un grand centre pour diabétiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :