Entretien téléphonique avec le Professeur Ducobu

Le professeur Ducobu travaille au CHU de Tivoli. Il est un des experts belges du diabète et possède 30 ans d’expérience clinique avec des diabétiques.

On s’était déjà échangé quelques emails et je lui avais expliqué l’idée de base de concevoir un glucomètre non-invasif à partir de différents paramètres extérieurs.

Il m’a tout d’abord confirmé que médecins comme patients sont à la recherche d’un glucomètre non invasif fiables et qu’on peu garder plus de 48 ou 72h. Comme j’avais pu m’en apercevoir, il existe de nombreux appareils disponibles actuellement, mais aucun n’est assez fiable et ils doivent toujours être complétés par un glucomètre classique. Selon lui, une des firmes très prometteuses dans le domaine est Roche Diagnostics. Il trouve très intéressant qu’un ingénieur se penche sur la question et travaille au développement d’un tel glucomètre.

Par contre il émet de gros doutes sur l’idée d’utiliser des paramètres extérieurs simples (température, pulsation cardiaque, tension,…) pour en déduire la glycémie. Il existe selon lui d’énormes différences de corrélations entre ces paramètres et les glycémies des patients diabétiques et ce, entre patients, et même pour chaque patient en fonction des circonstances et du type de crise. La neuropathie diabétique (à développer) entraine des symptômes extrêmement variables pour chaque patient et au sein d’un même patient.

J’ai un peu insisté dans mon idée malgré sa réticence et lui ai parlé de mon étude clinique. Il faudrait selon lui commencer par une étude sur patients seins (non diabétiques) en mettant au point un protocole de clamp via perfusion pour faire varier artificiellement la glycémie de manière lente et rapide via injection d’insuline et de glucose. Un tel protocole doit bien évidemment avoir l’approbation du Comité d’éthique. Les réticences du Professeur Ducobu se retrouveront sans doute parmi ce comité, et je dois donc avoir une idée plus précise des résultats que je pourrai obtenir si je veux avoir leur accord.

Le Professeur Ducobu m’a tout de même dit de demander l’avis d’autres spécialistes dont il m’a donné le nom (notamment Laurent Crenier de l’hôpital Erasme). Il m’a quand même un peu encouragé en me rappelant que c’est souvent avec des idées un peu nouvelles et apriori irréalisables qu’on fait des avancées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :